[refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Invité le Ven 13 Nov - 13:04

Tchantchès vit l'évêque entrer dans la salle de négociation.

Il s'inclina et quand il s'approcha de lui, il mit un genou en terre et lui baisa l'aneau épiscopal.


Bienvenue à vous icelieu Monseigneur.

Je suis heureux de vous revoir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Spacemaker le Ven 13 Nov - 14:51

Space reprit la première partie du document.

Bien, si vous le voulez, nous pourrions commencer à revoir le préambule et le premier chapitre... J'ai repris mes annotations et celles de notre avoyer. Cette version me va mais j'attends vos remarques.



CONCORDAT ENTRE LE CANTON DE FRIBOURG ET L'EGLISE ARISTOTELICIENNE.[/color][/font]

Préambule

Par la présente, le Canton de Fribourg officialise ses rapports avec l'Eglise et la reconnaît comme base de ses valeurs et de sa culture. Par la présente l'Eglise reconnaît le Canton Souverain de Fribourg comme Aristotélicien. Ce concordat ne peut être modifié ou annulé que suite à l'acceptation des deux parties, quelques soient les changements au sein du conseil du Canton de Fribourg ou de la Papauté. Cependant le présent concordat pourra être amendé, avec l’accord des deux parties.
[/b]


I - Du rôle de l'Eglise dans la vie l'organisation spirituelle du Canton

Article I.1 : Le présent Concordat reconnaît que fait de l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine est , la religion officielle du Canton de Fribourg. Le Canton reconnaît à l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine une place prépondérante dans l’expression comme seule, unique et légitime Institution du Tout Puissant, ainsi que seule détentrice de la Vraie sa Foi.
Le Canton de Fribourg reconnaît l'existence du Saint-Siège et de toutes ses institutions.

Article I.2 : Seul le culte Aristotélicien pourra être exercé en public dans la halle, la taverne cantonale (municipale) et autres bâtiments et institutions du Canton, ainsi que faire acte de prosélytisme en ces mêmes lieux.
Toutefois, il est toléré que les averroïstes et les spinozistes ouvrent chacun un et un seul lieu de culte qui leur sera propre dans la halle, ceci avec l’accord des autorités temporelles et ecclésiastiques. Cette tolérance ne leur permette pas de faire acte de prosélytisme dehors de leur lieu de culte.


Article I.3 : Le Canton de Fribourg reconnaît la pleine autorité de l'Eglise Aristotélicienne et Romaine dans le domaine spirituel et sur l’Archevêché Métropolitain de Besançon et l’Evêché suffrageant de Lausanne couvrant le Canton.

Article I.4 : Toute violation des dispositions du présent concordat sera considérée comme un acte d'hérésie
de la part de l’Eglise Aristotélicienne et comme acte de Trahison de la part du Canton Souverain de Fribourg.


avatar
Spacemaker

Messages : 1245
Date d'inscription : 19/07/2008
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Magenoir le Ven 13 Nov - 15:52

L'ambassadeur et pas le nonce car n'étant pas ordonné, salua Monseigneur Arthur et prit le document de Space.

- Déjà, ce n'est pas moi qui valide le concordat, mais le Conseil Supérieur de la Nonciature, je ne suis là que pour le représenter au mieux.
Je vais donner mon avis sur ce que vous proposez.

Tout d'abord "Par la présente l'Eglise reconnaît le Canton Souverain de Fribourg comme Aristotélicien"
Il ne faut rien modifier, sinon c'est bien simple, vous supprimez tout ce qui va de Fribourg à Rome, le Concordat n'est pas fait seulement pour que Rome reconnaisse Fribourg, mais aussi l'inverse.
Donc Fribourg doit reconnaitre l'Eglise Aristotélicienne et Rome Fribourg comme Aristotélicienne.

Après cela me va, sauf :

"Le Canton reconnaît à l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine une place prépondérante dans l’expression comme seule, unique et légitime Institution du Tout Puissant, ainsi que seule détentrice de la Vraie sa Foi"

Déjà de "sa" je n'accorde pas c'est de "la", et ce passage doit rester comme tel :

"Le Canton reconnaît l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine une place prépondérante dans l’expression comme seule, unique et légitime Institution du Tout Puissant, ainsi que seule détentrice de la Vraie la Foi"

Continuons :

"Article I.2 : Seul le culte Aristotélicien pourra être exercé en public dans la halle, la taverne cantonale (municipale) et autres bâtiments et institutions du Canton, ainsi que faire acte de prosélytisme en ces mêmes lieux.
Toutefois, il est toléré que les averroïstes et les spinozistes ouvrent chacun un et un seul lieu de culte qui leur sera propre dans la halle, ceci avec l’accord des autorités temporelles et ecclésiastiques. Cette tolérance ne leur permette pas de faire acte de prosélytisme dehors de leur lieu de culte.
"

Jamais la CSN n'acceptera de supprimer tout cet article.
Je vais donc le remodifier comme je l'ai déjà fait.

"Article I.2 : Seul le culte Aristotélicien pourra être exercé en public dans la halle, la taverne cantonale (municipale) et autres bâtiments et institutions du Canton, ainsi que faire acte de prosélytisme en ces mêmes lieux.
Toutefois, il est toléré que les Hétérodoxes ouvrent chacun un et un seul lieu de culte qui leur sera propre dans la halle, ceci avec l’accord des autorités temporelles et ecclésiastiques. Cette tolérance ne leur permette pas de faire acte de prosélytisme dehors de leur lieu de culte."



avatar
Magenoir

Messages : 47
Date d'inscription : 18/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Spacemaker le Ven 13 Nov - 16:28

Space ecouta les arguments de Magenoir et prit la parole car personne ne semblait vouloir le faire depuis un moment

Tout d'abord "Par la présente l'Eglise reconnaît le Canton Souverain de Fribourg comme Aristotélicien"
Il ne faut rien modifier, sinon c'est bien simple, vous supprimez tout ce qui va de Fribourg à Rome, le Concordat n'est pas fait seulement pour que Rome reconnaisse Fribourg, mais aussi l'inverse.
Donc Fribourg doit reconnaitre l'Eglise Aristotélicienne et Rome Fribourg comme Aristotélicienne.

Après cela me va, sauf :

"Le Canton reconnaît à l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine une place prépondérante dans l’expression comme seule, unique et légitime Institution du Tout Puissant, ainsi que seule détentrice de la Vraie sa Foi"

Déjà de "sa" je n'accorde pas c'est de "la", et ce passage doit rester comme tel :

"Le Canton reconnaît l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine une place prépondérante dans l’expression comme seule, unique et légitime Institution du Tout Puissant, ainsi que seule détentrice de la Vraie la Foi"

Tout d'abord, le signe Fribourg vers Rome que vous attendez au préambule figure au paragraphe I.1...
Quand à la hum..., Vraie Foi, elle n'est pas la mienne, je ne la considère donc pas comme vraie et je ne suis pas le seul à Fribourg. L'EA signe ce concordat avec Fribourg, ce qui représente l'ensemble de ses habitants ou alors on réduit le concordat aux simples aristoceliens et ca sera vite signé...


Continuons :

"Article I.2 : Seul le culte Aristotélicien pourra être exercé en public dans la halle, la taverne cantonale (municipale) et autres bâtiments et institutions du Canton, ainsi que faire acte de prosélytisme en ces mêmes lieux.
Toutefois, il est toléré que les averroïstes et les spinozistes ouvrent chacun un et un seul lieu de culte qui leur sera propre dans la halle, ceci avec l’accord des autorités temporelles et ecclésiastiques. Cette tolérance ne leur permette pas de faire acte de prosélytisme dehors de leur lieu de culte.
"

Jamais la CSN n'acceptera de supprimer tout cet article.
Je vais donc le remodifier comme je l'ai déjà fait.

"Article I.2 : Seul le culte Aristotélicien pourra être exercé en public dans la halle, la taverne cantonale (municipale) et autres bâtiments et institutions du Canton, ainsi que faire acte de prosélytisme en ces mêmes lieux.
Toutefois, il est toléré que les Hétérodoxes ouvrent chacun un et un seul lieu de culte qui leur sera propre dans la halle, ceci avec l’accord des autorités temporelles et ecclésiastiques. Cette tolérance ne leur permette pas de faire acte de prosélytisme dehors de leur lieu de culte."

Cet article étant redondant avec la Charte de la ville, il n'a AUCUN intérêt, d'autant que la charte prime sur ce document...
avatar
Spacemaker

Messages : 1245
Date d'inscription : 19/07/2008
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Spacemaker le Ven 13 Nov - 17:08

Saan pourrait on avoir ton avis et tes propositions sur ce chapitre? Messire Avoyer, si vous pouviez justifier vos modifications?
avatar
Spacemaker

Messages : 1245
Date d'inscription : 19/07/2008
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Saan le Ven 13 Nov - 19:04

Je vais donner mon avis sachant tres bien qu'un certain messire ne va pas hésiter à me traiter d'intolérant, vu l'esprit de messire Tchantchès, je doute qu'on finisse ces négociations dans la bonne humeur et la politesse, si il continue dans les attaques personnelles.

Mon avis sera mit en italique en dessous des citations.

CONCORDAT ENTRE LE CANTON DE FRIBOURG ET L'EGLISE ARISTOTELICIENNE.

Préambule

Par la présente, le Canton de Fribourg officialise ses rapports avec l'Eglise et la reconnaît comme base de ses valeurs et de sa culture. Par la présente l'Eglise reconnaît le Canton Souverain de Fribourg comme Aristotélicien
Ce concordat ne peut être modifié ou annulé que suite à l'acceptation
des deux parties, quelques soient les changements au sein du conseil du
Canton de Fribourg ou de la Papauté. Cependant le présent concordat
pourra être amendé, avec l’accord des deux parties.

Je suis d'accord avec le préambule, rien à redire, à part un bémol sur l'annulation, en temps que canton souverain et en temps qu'église, je pense que si Fribourg veut l'annuler sans l'accord de l'église, il le peut, et il est de même bien sûre pour l'EA si elle désire rompre son pacte avec Fribourg, mais il est vrai aussi que toute rupture se doit d'être expliquer et motiver avec des arguments recevable.

I - Du rôle de l'Eglise dans la vie l'organisation spirituelle du Canton

Rien à redire sur le titre, l'EA à le droit de géré la vie spirituelle de ses fidèles et non celle de tout Fribourg étant donné que Fribourg bien qu'ayant comme religion officielle l'EA, accepte la liberté de cultes sur son territoire dans le respect bien sûre de chaque culte et du respect entre les cultes

Article I.1 :

Le présent Concordat reconnaît que fait de l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine est, la religion officielle du Canton de Fribourg. Le Canton reconnaît à l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine une place prépondérante dans l’expression comme seule, unique et légitime Institution du Tout Puissant, ainsi que seule détentricede la Vraie sa Foi.
Le Canton de Fribourg reconnaît l'existence du Saint-Siège et de toutes ses institutions.

Je suis en total accord avec ce que Messire l'avoyer et vous messire Spacemaker avez corrigé, La foi aristotélicienne n'est pas forcément la seule foi de Fribourg et donc le "sa" exprimme bien le fait que c'est la foi des fidèles de l'EA et non celle de toute la ville, de plus je reste un peu sceptique sur "une place prépondérante dans l'expression", je m'expliquerais plus tard car cette partie de l'article est expliqué plus précisément plus loin.

Article I.2 :

Seul le culte Aristotélicien pourra être exercé en public dans la
halle, la taverne cantonale (municipale) et autres bâtiments et
institutions du Canton, ainsi que faire acte de prosélytisme en ces
mêmes lieux.
Toutefois, il est toléré que les averroïstes et les
spinozistes ouvrent chacun un et un seul lieu de culte qui leur sera
propre dans la halle, ceci avec l’accord des autorités temporelles et
ecclésiastiques. Cette tolérance ne leur permette pas de faire acte de
prosélytisme dehors de leur lieu de culte.[/strike]

Voilà le point que je souhaitais n'ont pas refusé mais modifié, de fait l'EA demande à être la seule capable de faire du prosélytisme, ce qui est interdit il me semble dans la charte de Fribourg, mais si l'EA veut ouvrir son église et sa taverne dans Fribourg, sachant que c'est la religion officielle elle à déjà son lieu culte sur la place du village, rien ne l'empêche de le faire, il en est de même en toute logique de liberté de culte pour les autres religions mais tout prosélytisme en voie publique ou en dehors des lieux appropriés est déjà interdit, pourquoi modifié la charte de Fribourg qui est de fait le texte fondateur de la ville et supérieur au concordat sur le plan juridique

Article I.3 :

Le Canton de Fribourg reconnaît la pleine autorité de l'Eglise
Aristotélicienne et Romaine dans le domaine spirituel et sur
l’Archevêché Métropolitain de Besançon et l’Evêché suffrageant de
Lausanne couvrant le Canton.

Il est logique de reconnaître l'autorité de l'EA dans ce qui à trait à la spiritualité et uniquement envers ses fidèles, donc rien à redire sur cette article

Article I.4 :

Toute violation des dispositions du présent concordat sera considérée comme un acte d'hérésie de la part de l’Eglise Aristotélicienne et comme acte de Trahison de la part du Canton Souverain de Fribourg.

Pourquoi compliqué les choses, toute violation de ce présent concordat sans argument recevable et concret est de fait une rupture de traité et donc de ce fait une déclaration de guerres. Dans ce cas il ne reste que deux solutions la guerre ouverte ou bien retourné sur la table des négociations

Major Saan
avatar
Saan

Messages : 515
Date d'inscription : 26/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Invité le Ven 13 Nov - 19:46

Saan a écrit:Je vais donner mon avis sachant tres bien qu'un certain messire ne va pas hésiter à me traiter d'intolérant, vu l'esprit de messire Tchantchès, je doute qu'on finisse ces négociations dans la bonne humeur et la politesse, si il continue dans les attaques personnelles.

On se demande qui fait des attaques personnelles.

Merci de m'insulter de lasorte prévisionnellement.

vous prouvez ainsi votre vraie intolérance.

Je n'ai même pas lu la suite si c'est du m^me accabit, c'est à jeter au bac à boue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Saan le Ven 13 Nov - 19:50

Comme je l'avais dit ...

Sachez messire que je n'ai fait aucune attaque personnelle, je ne fais que constater certain fait dit précédémment, maintenant que vous le vouliez ou non je suis dans les négociations et il faudra faire avec. Vous ais-je insulté ? Non je ne pense pas ce qui n'est guère votre cas.

Maintenant j'attend des réactions pertinentes sur ce que j'ai mit et plus des réactions de bas étages digne des bacs à sable.

Major Saan
avatar
Saan

Messages : 515
Date d'inscription : 26/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Magenoir le Sam 14 Nov - 7:35

J'ai déjà donné mon avis.

Il faut laisser le "Fribourg reconnait l'Eglise Aristotélicienne comme religion officielle." Car même si cela est dans votre Charte, cela peut-être modifié à tout moment par votre Charte et ne donner aucun sens au Concordat...

Messieurs Tchantchès et Saan, calmez vous donc, se battre est inutile, parlez intelligemment et seulement du concordat.
avatar
Magenoir

Messages : 47
Date d'inscription : 18/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Spacemaker le Sam 14 Nov - 7:55

Messire Magenoir, cette phrase figure dans le paragraphe I 1 et il n'a jamais été question de la retirer. Voici ce que je proposais, pour rappel, pour ce paragraphe. Par ailleurs, l'histoire du "sa Foi", il s'agit de la foi de la ville de Fribourg. Il est bien evident que l'EA est preponderante dans l'expression de son propre dogme...





I - Du rôle de l'Eglise dans la vie spirituelle du Canton

Article I.1 : Le présent Concordat reconnaît que l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine est la religion officielle du Canton de Fribourg. Le Canton reconnaît à l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine une place prépondérante dans l’expression de sa Foi.
Le Canton de Fribourg reconnaît l'existence du Saint-Siège et de toutes ses institutions.


avatar
Spacemaker

Messages : 1245
Date d'inscription : 19/07/2008
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Magenoir le Dim 15 Nov - 15:43

Personellement, moi je suis entièrement d'accord pour votre paragraphe!
avatar
Magenoir

Messages : 47
Date d'inscription : 18/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Spacemaker le Dim 15 Nov - 15:52

Ca fait plaisir de voir que l'on progresse. REste à mes cmarades et l'avoyer à confirmer et on passe au suivant
avatar
Spacemaker

Messages : 1245
Date d'inscription : 19/07/2008
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Saan le Dim 15 Nov - 17:45

Entièrement d'accord aussi, rien à redire.
avatar
Saan

Messages : 515
Date d'inscription : 26/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Giulio da Melì le Lun 16 Nov - 14:26

Chers amis,

Je vous ai écouté tout au long de cette semaine, cherchant à comprendre les arguments des uns et des autres.
Je tiens à remercier Monseigneur l'évêque de Lausanne pour sa présence, et j’en profite pour le remercier encore une fois pour la nomination d’un nouveau curé à Fribourg.
Père Brottos, je vous souhaite la bienvenue au nom du Conseil exécutif et de la population de Fribourg. J’espère que la collaboration entre vous et l’Avoyerie sera fructueuse.

J’ai essayé de prendre en compte vos remarques, voici un nouveau texte, un peu remanié, qui j’espère trouvera grâce à vos yeux.

Concernant certains points que je n’ai pas voulu changer, voici quelques explications :
- Mariage / ‘conviventi’ : le mariage est la seule union légitime et reconnue, aussi bien par l’EA que par le Canton. Le terme de ‘conviventi’ sert à l’Avoyerie afin de connaître qui parmi ses concitoyens partagent le même toit, et ceci afin d’éviter toute poursuite pour prostitution, atteinte aux mœurs, ou tout autre atteinte à l’ordre public.
- Je souhaite que la justice de l’église s’occupe des choses spirituelles et qu’elle n’ait pas de droits particuliers pour ceux qui la refusent (les non-baptisés). Pour toute insulte ou diffamation que l’EA pourrait ressentir de la part de non-aristotéliciens, la justice fribourgeoise pourrait être saisie sans aucun problème, ces délits étant prévus dans son codex juridique.


Je vous avoue que j’espère que ce Concordat puisse être voté rapidement car je ne compte pas me représenter aux prochaines élections et souvent un changement de l’avoyer signifie une prolongation sans fin des débats voire leur annulation.

Autre chose, il est plus facile d'ammender un texte déjà voté que d'en voter un nouveau, je crois que ce texte devrait être encore travailler mais si cela vous semblait suffisant ce serait peut-être bien de penser à le proposer aux fribourgeois.
Comme vous comprenez je souhaite aller vite, peut-être que ce n'est pas la bonne méthode, à vous de me le dire.



CONCORDAT ENTRE LE CANTON DE FRIBOURG ET L'EGLISE ARISTOTELICIENNE.

Préambule

Par la présente, le Canton de Fribourg officialise ses rapports avec l'Eglise. Par la présente l'Eglise reconnaît le Canton Souverain de Fribourg. Ce concordat ne peut être modifié ou annulé que suite à l'acceptation des deux parties, quelques soient les changements au sein du conseil du Canton de Fribourg ou de la Papauté. Cependant le présent concordat pourra être amendé, avec l’accord des deux parties.


I - Du rôle de l'Eglise dans la vie spirituelle du Canton

Article I.1 : Le présent Concordat reconnaît que l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine est la religion officielle du Canton de Fribourg. Le Canton reconnaît à l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine une place incomparable dans l’expression de la Vraie Foi.
Le Canton de Fribourg reconnaît l'existence du Saint-Siège et de toutes ses institutions.
La Sainte Eglise Aristotélicienne reconnaît le Canton Souverain de Fribourg et toutes ses institutions.

Article I.2 : Le Canton Souverain de Fribourg, suivant le texte de sa Charte, rappelle que les autres religions sont admises à titre privé, et toute intervention publique est soumise à autorisation.
Les membres des religions souhaitant être respectés et reconnus s'appliquent à:
- Ne pas faire de prosélytisme.
- Respecter les croyances et les cultes d'autrui.
- S'abstenir de demander aux membres du conseil cantonal et de toute institution de répondre de leur conviction religieuse s'ils n'enfreignent aucune loi concernant le respect des cultes.
Permettant ainsi à chacun de vivre en bonne intelligence.
Le Conseil exécutif de fribourg informera le curé de Fribourg des autorisations accordées aux autres cultes sur le territoire du Canton.

Article I.3 : Le Canton de Fribourg reconnaît la pleine autorité de l'Eglise Aristotélicienne et Romaine dans le domaine spirituel et sur l’Archevêché Métropolitain de Besançon et l’Evêché suffragant de Lausanne couvrant le Canton.

Article I.4 : Toute violation des dispositions du présent concordat sera considérée comme un acte d'hérésie de la part de l’Eglise Aristotélicienne et comme acte de Trahison de la part du Canton Souverain de Fribourg.


II - Du rôle de l’Eglise dans la vie temporelle du Canton

Article II.1 : Le curé de Fribourg dispose du statut de fonctionnaire cantonal et aide le conseil exécutif du Canton Souverain de Fribourg dans ses relations avec la religion . En cas d'absence de curé, le diacre prendra cette place. Si ce dernier est également absent, l'Evêque de Lausanne aura la possibilité d’obtenir ce statut de fonctionnaire cantonal à titre temporaire après approbation du Conseil exécutif du Canton Souverain de Fribourg.

Article II.2 : L’Evêque et le Curé, tout comme les fonctionnaires cantonaux, s’engagent à ne pas révéler d’informations pouvant compromettre la sûreté civile. Tout écart à cette règle pourra être porté, en accord avec la Sainte Curie, devant un tribunal local pour trahison. Cependant si les informations détenues par l’ecclésiastique sont de nature à mettre en danger le Saint-Siège, l’ecclésiastique est autorisé à communiquer, par la voix du secret de l'Eglise, les informations qui pourraient mettre en danger la Papauté.

Article II.3 : Un membre du clergé aristotélicien qui se voit confiée une mission d'ordre temporel ne pourra s'en acquitter que si cette tâche ne heurte point les principes de la Vraie Foi, dont l'Eglise aristotélicienne est unique dépositaire.

Article II.4 Le Maire de Fribourg ainsi que la Sainte Eglise Aristotélicienne s’engagent à respecter la Charte du Canton Souverain de Fribourg en ce qui concerne la religion officielle du canton et le respect des croyances différentes. L’Avoyer ainsi que les membres du Conseil exécutif sont encouragés à se faire baptiser, en cas de non-appartenance à l’Eglise aristotélicienne, le prosélytisme est interdit suivant en cela la Charte du Canton Souverain de Fribourg.

Article II.5 : Les membres du clergé aristotéliciens sont admissibles à toutes charges temporelles sur les Terres du Canton de Fribourg.


IV - La justice d’Eglise et les Officialités Episcopales

Article IV.1 : La Très Sainte Inquisition et le tribunal inquisitorial ont juridiction uniquement sur les fidèles aristotéliciens baptisés et résidant dans le Canton Souverain de Fribourg. Font foi les registres paroissiaux de Fribourg pour vérifier l’appartenance ou non à la religion aristotélicienne.

Article IV.2 : La Très Sainte Inquisition et le tribunal inquisitorial (ou Officialité) de Lausanne. Les attributs de la Très Sainte Inquisition et des Officialités sont ceux définis par le droit canonique de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine.

Article IV.2 bis : De surcroît, les juridictions ecclésiastiques (Officialité et Inquisition) sont reconnues en matière spirituelle et disciplinaire interne au clergé, non soumise à l’article IV.7.

Article IV.3 : Les tribunaux inquisitoriaux et la Justice d’Eglise sont compétents dans les cas d’hérésie, de schisme, d’apostasie, d’insulte, de blasphème ou de diffamation envers l’Eglise, ses institutions, ses membres ou ses enseignements ; de prévarication et de rupture de serment fait sur les Saintes Écritures.

Article IV.4 : Les tribunaux religieux feront appliquer les différentes punitions qui leur sont propres et prévues par le Droit Canon à tout prévenu présent en terre de Fribourg.
Article IV.4 bis : Les sanctions lourdes, conforme à la charte du juge, tels que les bûchers en place publique seront soumises à l’autorisation cantonale.
Article IV.4 ter : Lorsque les tribunaux ecclésiastiques ne sont pas en mesure de faire appliquer la sentence, le condamné sera déféré devant le tribunal temporel local, et devra se conformer à la sentence prononcée par le juge laïc, elle-même conforme à la demande de la procure ecclésiastique.

Article IV.5 : Les tribunaux ecclésiastiques ont préséance sur les tribunaux temporels, les premiers pouvant dessaisir les seconds pour les cas jugés de son ressort. L’action temporelle In Gratebus s'éteint alors ou, si nécessaire, sert de support à l’application de la sentence prononcée par le tribunal religieux.

Article IV.6 : Les prévenus peuvent faire appel des décisions des tribunaux inquisitoriaux auprès du Tribunal de la Rote Apostolique et de la Cassation à Rome.

Article IV.7 : En cas de désaccord sur l'application d'une peine ou d'un appel ou sur le dessaisissement, une commission quadripartite comprenant un juge d’appel de la Sainte Inquisition, l’Evêque de Lausanne, le juge de Fribourg et l'Avoyer, se réunira, devant chercher la solution juridique respectant au mieux la forme et les droits de la défense. L'Avoyer a le dernier mot en cas de désaccord.

Article IV.8 : Les jugements de l'Église en matière matrimoniale prennent effet civil.


IV - De l’implication de l’Eglise dans la vie civile

Article III.1 : Les mariages aristotéliciens sont les seuls mariages reconnus comme valides par la Sainte Eglise.

Article III.2 : Conformément au décret Matrimonium Phohibiti, le « mariage civil », ou toute autre forme d’union de ce genre ayant vocation à lier l’homme à la femme et la femme à l’homme est strictement interdit pour les fidèles de la Sainte Eglise.
Néanmoins, dans un soucis de paix civile et religieuse, les habitants non-aristotéliciens peuvent s’enregistrer auprès de l’Avoyerie comme Conviventi, étant entendu que ceci ne revêt aucune valeur aux yeux de l’Eglise Aristotélicienne.

Article III.3 : L’Eglise se donne pour mission d’aider les plus démunis. Dans ce cadre, ses représentants devront de manière active participer aux actions de charité et, autant que possible, coordonner leurs efforts avec les autorités cantonales.

Article III.4 : L’Eglise se donne pour mission de participer le plus activement possible à l’éducation du peuple selon les principes de la Vraie Foi. Le diocèse de Lausanne se doit d’accueillir tous les demandeurs dans ses locaux et au presbytère de Fribourg.

Article III.5 : Un clerc n’a de compte à rendre, sur ses actes spirituels, qu’à son évêque.

Article III.6 : L’Evêque de Lausanne et le Curé se doivent de faire acte de présence aux manifestations organisées par le Maire et son conseil pour lesquelles ils ont reçu invitation. L'absence est tolérée, sous réserve que le conseil ou l’ Avoyer en ait été informé.

Article III.7 : L’Avoyer et ses conseillers se doivent d'assister aux offices religieuses
(Messes Dominicales, Jour de Fête, Mariage, Baptême…).

_________________
avatar
Giulio da Melì

Messages : 360
Date d'inscription : 22/10/2007
Localisation : Fribourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Magenoir le Lun 16 Nov - 18:06

Oui, ce texte me plait!
Si chaque membre de ce conseil est d'accord, je fais passer à Rome qui dira si oui ou non le texte peut-être voté par le peuple!
avatar
Magenoir

Messages : 47
Date d'inscription : 18/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Spacemaker le Lun 16 Nov - 19:50

Je n'ai pas encore tout relu mais le terme la Vraie Foi me gène.
D'une part, la phrase semble parler de la foi de la ville, donc le terme sa foi me parait judicieux.
D'autre part, à titre personnel, je ne reconnais pas le terme Vraie Foi qui semble rattaché à l'EA. Je ne me rappelle pas avoir entendu des reformés parler et revendiquer une Vraie Foi. Il est possible que je me trompe, et n'étant pas réformé, je ne peux le confirmer. Toujours est il que pour moi, cette phrase : "Le Canton reconnaît à l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine une place incomparable dans l’expression de la Vraie Foi." signifie que l'EA occupe une place incomparable dans sa propre foi, ce qui me parait logique mais vide de sens.

Par ailleurs, je préferais le terme prépondérant à incomparable...

Je vais maintenant lire la suite...
avatar
Spacemaker

Messages : 1245
Date d'inscription : 19/07/2008
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Spacemaker le Lun 16 Nov - 20:13

Bon voici quelques remarques en bloc...

Space tendit le papier à ses interlocuteurs

CONCORDAT ENTRE LE CANTON DE FRIBOURG ET L'EGLISE ARISTOTELICIENNE.

Préambule

Par la présente, le Canton de Fribourg officialise ses rapports avec l'Eglise. Par la présente l'Eglise reconnaît le Canton Souverain de Fribourg. Ce concordat ne peut être modifié ou annulé que suite à l'acceptation des deux parties, quelques soient les changements au sein du conseil du Canton de Fribourg ou de la Papauté. Cependant le présent concordat pourra être amendé, avec l’accord des deux parties.


I - Du rôle de l'Eglise dans la vie spirituelle du Canton

Article I.1 : Le présent Concordat reconnaît que l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine est la religion officielle du Canton de Fribourg. Le Canton reconnaît à l’Eglise Aristotélicienne Universelle et Romaine une place incomparable dans l’expression de sa Foi la Vraie Foi.
Le Canton de Fribourg reconnaît l'existence du Saint-Siège et de toutes ses institutions.
La Sainte Eglise Aristotélicienne reconnaît le Canton Souverain de Fribourg et toutes ses institutions.

Article I.2 : Le Canton Souverain de Fribourg, suivant le texte de sa Charte, rappelle que les autres religions sont admises à titre privé, et toute intervention publique est soumise à autorisation.
Les membres des religions souhaitant être respectés et reconnus s'appliquent à:
- Ne pas faire de prosélytisme.
- Respecter les croyances et les cultes d'autrui.
- S'abstenir de demander aux membres du conseil cantonal et de toute institution de répondre de leur conviction religieuse s'ils n'enfreignent aucune loi concernant le respect des cultes.
Ceci Ppermettant ainsi à chacun de vivre en bonne intelligence.
Le Conseil exécutif de fFribourg informera le curé de Fribourg des autorisations accordées aux autres cultes sur le territoire du Canton.

Article I.3 : Le Canton de Fribourg reconnaît la pleine autorité de l'Eglise Aristotélicienne et Romaine dans le domaine spirituel et sur l’Archevêché Métropolitain de Besançon et l’Evêché suffragant de Lausanne couvrant le Canton.

Article I.4 : Toute violation des dispositions du présent concordat sera considérée comme un acte d'hérésie de la part de l’Eglise Aristotélicienne et comme acte de Trahison de la part du Canton Souverain de Fribourg.


II - Du rôle de l’Eglise dans la vie temporelle du Canton

Article II.1 : Le curé de Fribourg dispose du statut de fonctionnaire cantonal et aide le conseil exécutif du Canton Souverain de Fribourg dans ses relations avec la religion . En cas d'absence de curé, le diacre prendra cette place. Si ce dernier est également absent, l'Evêque de Lausanne aura la possibilité d’obtenir ce statut de fonctionnaire cantonal à titre temporaire après approbation du Conseil exécutif du Canton Souverain de Fribourg.

Article II.2 : L’Evêque et le Curé, tout comme les fonctionnaires cantonaux, s’engagent à ne pas révéler d’informations pouvant compromettre la sûreté civile. Tout écart à cette règle pourra être porté, en accord avec la Sainte Curie, devant un tribunal local pour trahison. Cependant si les informations détenues par l’ecclésiastique sont de nature à mettre en danger le Saint-Siège, l’ecclésiastique est autorisé à communiquer, par la voix du secret de l'Eglise, les informations qui pourraient mettre en danger la Papauté.

Article II.3 : Un membre du clergé aristotélicien qui se voit confiée une mission d'ordre temporel ne pourra s'en acquitter que si cette tâche ne heurte point les principes de la Vraie Foi, dont l'Eglise aristotélicienne est unique dépositaire.

Article II.4 Le Maire de Fribourg ainsi que la Sainte Eglise Aristotélicienne s’engagent à respecter la Charte du Canton Souverain de Fribourg en ce qui concerne la religion officielle du canton et le respect des croyances différentes. L’Avoyer ainsi que les membres du Conseil exécutif sont encouragés à se faire baptiser, en cas de non-appartenance à l’Eglise aristotélicienne, le prosélytisme est interdit suivant en cela la Charte du Canton Souverain de Fribourg.

Article II.5 : Les membres du clergé aristotéliciens sont admissibles à toutes charges temporelles sur les Terres du Canton de Fribourg.


IV - La justice d’Eglise et les Officialités Episcopales

Article IV.1 : La Très Sainte Inquisition et le tribunal inquisitorial ont juridiction uniquement sur les fidèles aristotéliciens baptisés et résidant dans le Canton Souverain de Fribourg. Font foi les registres paroissiaux de Fribourg pour vérifier l’appartenance ou non à la religion aristotélicienne.

Article IV.2 : La Très Sainte Inquisition et le tribunal inquisitorial (ou Officialité) de Lausanne. Les attributs de la Très Sainte Inquisition et des Officialités sont ceux définis par le droit canonique de la Sainte Église Aristotélicienne et Romaine.

Article IV.2 bis : De surcroît, les juridictions ecclésiastiques (Officialité et Inquisition) sont reconnues en matière spirituelle et disciplinaire interne au clergé, non soumise à l’article IV.7.

Article IV.3 : Les tribunaux inquisitoriaux et la Justice d’Eglise sont compétents dans les cas d’hérésie, de schisme, d’apostasie, d’insulte, de blasphème ou de diffamation envers l’Eglise, ses institutions, ses membres ou ses enseignements ; de prévarication et de rupture de serment fait sur les Saintes Écritures.

Article IV.4 : Les tribunaux religieux feront appliquer les différentes punitions qui leur sont propres et prévues par le Droit Canon à tout prévenu présent en terre de Fribourg.
Article IV.4 bis : Les sanctions lourdes, conforme à la charte du juge, tels que les bûchers en place publique seront soumises à l’autorisation cantonale.
Article IV.4 ter : Lorsque les tribunaux ecclésiastiques ne sont pas en mesure de faire appliquer la sentence, le condamné sera déféré devant le tribunal temporel local, et devra se conformer à la sentence prononcée par le juge laïc, elle-même conforme à la demande de la procure ecclésiastique.

Article IV.5 : Les tribunaux ecclésiastiques ont préséance sur les tribunaux temporels, les premiers pouvant dessaisir les seconds pour les cas jugés de son ressort. L’action temporelle In Gratebus s'éteint alors ou, si nécessaire, sert de support à l’application de la sentence prononcée par le tribunal religieux.

Article IV.6 : Les prévenus peuvent faire appel des décisions des tribunaux inquisitoriaux auprès du Tribunal de la Rote Apostolique et de la Cassation à Rome.

Article IV.7 : En cas de désaccord sur l'application d'une peine ou d'un appel ou sur le dessaisissement, une commission quadripartite comprenant un juge d’appel de la Sainte Inquisition, l’Evêque de Lausanne, le juge de Fribourg et l'Avoyer, se réunira, devant chercher la solution juridique respectant au mieux la forme et les droits de la défense. L'Avoyer a le dernier mot en cas de désaccord.

Article IV.8 : Les jugements de l'Église en matière matrimoniale prennent effet civil.


IV III - De l’implication de l’Eglise dans la vie civile (A permuter ou renuméroter)

Article III.1 : Les mariages aristotéliciens sont les seuls mariages reconnus comme valides par la Sainte Eglise.

Article III.2 : Conformément au décret Matrimonium Phohibiti, le « mariage civil », ou toute autre forme d’union de ce genre ayant vocation à lier l’homme à la femme et la femme à l’homme est strictement interdit pour les fidèles de la Sainte Eglise.
Néanmoins, dans un soucis de paix civile et religieuse, les habitants non-aristotéliciens peuvent s’enregistrer auprès de l’Avoyerie comme Conviventi, étant entendu que ceci ne revêt aucune valeur aux yeux de l’Eglise Aristotélicienne.

Article III.3 : L’Eglise se donne pour mission d’aider les plus démunis. Dans ce cadre, ses représentants devront de manière active participer aux actions de charité et, autant que possible, coordonner leurs efforts avec les autorités cantonales.

Article III.4 : L’Eglise se donne pour mission de participer le plus activement possible à l’éducation du peuple selon les principes de la Vraie Foi. Le diocèse de Lausanne se doit d’accueillir tous les demandeurs dans ses locaux et au presbytère de Fribourg.

Article III.5 : Un clerc n’a de compte à rendre, sur ses actes spirituels, qu’à son évêque.

Article III.6 : L’Evêque de Lausanne et le Curé se doivent de faire acte de présence aux manifestations organisées par le Maire et son conseil pour lesquelles ils ont reçu invitation. L'absence est tolérée, sous réserve que le conseil ou l’ Avoyer en ait été informé.

Article III.7 : L’Avoyer et ses conseillers se doivent de faire acte de présence d'assister aux offices religieuxses
(Messes Dominicales, Jour de Fête, Mariage, Baptême…).
avatar
Spacemaker

Messages : 1245
Date d'inscription : 19/07/2008
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Invité le Lun 16 Nov - 21:55

Moi je vote pour le texte du maire, les efforts furent conséquents, si ça continue on osera dire que le pape n'est pas le vrai pape.

L'église est bien la vraie foi pour les aristotéliciens romains de Fribourg, donc le texte peut le dire, celui qui a une autre foi, pense dans son coeur avoir aussi la vraie, les virgules et les quelques lettres qui vident un texte de sa substance, non merci.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Brottos de la Motte St Pi le Lun 16 Nov - 22:40

Brottos salua d'abord les personnes qu'il ne connaissait pas et qui ne le connaissait pas puis une fois cela fait, il lut l'ensemble des textes et dit :

Je vous salue tous bien amicalement et ma foi, si j'ose dire, je trouve tout ça très bien mais tout ce travail est à faire pour quand exactement ?

On ne dit pas "in gratebus " mais "in gratibus", je voulais le préciser (Article IV.5) !!!!


Dernière édition par Brottos de la Motte St Pi le Mar 17 Nov - 12:02, édité 1 fois
avatar
Brottos de la Motte St Pi

Messages : 40
Date d'inscription : 13/11/2009
Localisation : Responsable des relations avec les paroisses du diocèse de Lausanne......

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Spacemaker le Mar 17 Nov - 6:02

Cela commence tout de même à ne plus ressembler a une vraie negociation. Le paragraphe sur lequel nous etions d'accord n'a pas été repris... Ni nos remarques. Si les répresentants des autres mouvances theologiques sont là pour faire du décorum, je perds mon temps ici...
avatar
Spacemaker

Messages : 1245
Date d'inscription : 19/07/2008
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Spacemaker le Mar 17 Nov - 6:35

Article III.7 : L’Avoyer et ses conseillers se doivent de faire acte de présence aux cérémonies religieuses (Jour de Fête, Mariage, Baptême…).
L'absence est tolérée, sous réserve que le curé ou l'eveché en ait été informé.



Je propose cette réécriture de l'article 3.7. Je ne vois pas pourquoi un conseiller devait asister à une rite "classique" s'il n'est pas croyant. Il doit le faire au titre de ses fonctions dans les cérémonies exceptionnelles, mais la messe...
avatar
Spacemaker

Messages : 1245
Date d'inscription : 19/07/2008
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Invité le Mar 17 Nov - 6:36

Pourtant la messe purifie l'âme, n'en as tu pas besoin Space ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Spacemaker le Mar 17 Nov - 6:38

Ce genre de remarque n'a pas sa place ici, mon cher
avatar
Spacemaker

Messages : 1245
Date d'inscription : 19/07/2008
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Magenoir le Mar 17 Nov - 15:00

Messieurs, je le répète, cessez de vous enguirlandez pour un rien.

Moi, je préfère le texte du Maire, mais la modification du dernier paragraphe de vous, SpaceMaker, me plait.
Si le Conseiller se justifie, cela est tolérée!
avatar
Magenoir

Messages : 47
Date d'inscription : 18/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Saan le Mar 17 Nov - 18:45

De mon côté je soutiens le texte de Messire Spacemaker, rien a y modifié. Le principal pour moi c'est que l'Eglise et Fribourg signe un traité les liants tout en reconnaissant la liberté de cultes de Fribourg, ce qui me semble, est écrit. Je vois plus ce document comme un acte politique de paix plus qu'autre chose, Fribourg en soit a toujours reconnut l'EA comme religion officielle et les autres cultes par la même occasion.

Major Saan
avatar
Saan

Messages : 515
Date d'inscription : 26/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [refusé] Concordat entre Fribourg et l'EA

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum